Comment jouer au djembé ?

Créé au sein de l’Empire mandingue (ou Empire du Mali), le djembé est un instrument de musique à percussion originaire d’Afrique de l’Ouest. Composé d’un fût réalisé dans du bois en forme de calice, il est joué par le djembé à main nue. Instrument indissociable de la danse en Afrique, ses spectres sonores génèrent une grande richesse de timbres sonores. Jouez le djembé demande une initiation et de longues semaines d’entraînement. Cependant, en lisant cet article, vous apprendrez les différentes étapes à suivre pour acquérir les techniques de base.

Les préliminaires

Le fût du djembé est monté d’une peau d’animal en l’occurrence la chèvre ou l’antilope. Grâce à un système de torsion fait de cordes synthétiques, la peau est tendue pour recourir à l’ouverture du fût. Avant de commencer votre partie, veillez à ce que la peau de votre instrument ne soit pas tendue. La qualité du son produit dépend de ce paramètre. Vérifiez si les cordes de torsions situées de part et d’autre sont bien accordées.

Une fois ces vérifications faites, vous devez adopter la bonne posture. Il s’agit tout simplement de la position adéquate, tous les détails sont sur ce site : https://faire-du-djembe.fr. Vous pouvez jouer votre djembé en étant debout ou assis. Si vous êtes debout, alors tenez le djembé sous votre bras en le maintenant sous votre coude. Certains se rendent la tâche facile grâce à une sangle qu’ils font passer dans le dos. Si vous adoptez la position assise, tenez incliné votre djembé entre les cuisses, les genoux accolés.

Les techniques de base

La plupart des motifs de frappe au djembé sont des figures de roulement. Pour vous entraîner, faites-vous assister d’un ami qui pourra vous donner un tempo de jeu. Pour chaque temps d’une mesure, faites alterner votre main droite puis celle de la gauche. De manière pratique, avec un tempo de quatre temps par mesure, le deuxième et quatre temps doivent être joués avec votre main droite. Les contretemps par contre doivent être joués avec votre main gauche.

Gardez toujours en mémoire que le type de coup que vous donnez a un impact direct sur la façon dont votre instrument raisonne. Ainsi pour chaque rythme désiré, adaptez-y l’intensité de frappe adéquate. Les coups peuvent être ouverts ou fermés. Les coups ouverts se font en laissant rebondir la main sur le fût du djembé. Les coups fermés se font par contre en plaquant la main sur l’instrument pour qu’il ne rebondisse pas. Pour plus de technique nous vous conseillions de prendre des cours de musique avec un professionnel, passer par ce lien.

Les différentes tonalités à maîtriser

Trois différents tons peuvent être produits avec un djembé : le ton ouvert, la claque et la basse. Pour réaliser le ton ouvert, vous devez jouer le djembé avec les phalanges. La claque est le coup le plus compliqué à réaliser. Pour la réaliser, vous devez frapper le centre de l’instrument avec la paume de votre main et le bord le plus éloigné du djembé du bout de vos doigts.

La basse quant à elle, est produite en frappant le centre du djembé avec votre paume. Dès que celle-ci touche la peau du djembé, vous devez la laisser rebondir. Pour faire varier le volume des frappes, vous devez les accentuer sur une certaine durée ou les atténuer. Cet exercice ajoutera ainsi de la variance à vos sons. Faites toutefois attention à ne pas serrer ou frapper fort votre djembé au risque de le fendre. À présent, vous pourrez vous mettre à l’œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *